Les bloqueurs de publicité du proche avenir

"Le Bloqueur de publicité du proche avenir est l'énième assistant personnel qui vous guidera à travers le labyrinthe de la technologie du marketing pour vous mettre en sécurité. Aujourd'hui, les bloqueurs de publicité cachent la publicité - demain, ils devront vous en cacher" - c'est ainsi qu'on a commencé notre article sur l'avenir du blocage de la publicité, que nous avons écrit en 2017, une petite fantaisie sur ce qui nous attendait en 2020.

Il se trouve qu'une fois le matériel écrit, nous l'avons oublié. Et récemment, nous l'avons revu, relu et pensé : il est temps de le partager ! Bien sûr, à l'époque, nous pensions de manière trop ambitieuse que beaucoup de choses deviendraient réalité en 2020, mais les pensées originelles sont toujours d'actualité : c'est ainsi que nous nous imaginons le bloqueur idéal de l'avenir.


Les assistants personnels font fureur ces derniers temps. Siri, Cortana, Google Assistant sont utilisés partout dans le monde ; certains pays ont des assistants virtuels locaux comme Alice de Yandex en Russie ou Duer de Baidu en Chine. Mais qu'est-ce que les bloqueurs de publicité ont en commun avec les applications qui vous informent de la météo, construisent des itinéraires, effectuent vos recherches sur Internet et gèrent votre calendrier personnel ?

L'évolution du blocage de la publicité suit l'évolution de la publicité elle-même et du marketing. Nous avons essayé de nous faire une idée de l'avenir du blocage de la publicité dans notre série d'articles sur l'histoire de l'industrie ; mais pour faire ça, nous devions d'abord nous pencher sur l'avenir de la publicité elle-même.

En 2017, nous pensions que Big Data était l'avenir de la publicité. Cependant, les "data" plus petites suffiront bien, ainsi que des données de toute autre taille, couleur et goût. L'apprentissage machine, la reconnaissance faciale et vocale, l'IdO (Internet des objets) - de nouveaux types et sources de données à cette époque ont enthousiasmé de nombreuses personnes.

La tentation est grande de croire les spécialistes du marketing que plus de données = une publicité plus pertinente et utile et moins ennuyeuse. Mais en fait, l'objectif de toute entreprise commerciale est d'augmenter ses propres profits, plutôt que d'améliorer nos vies.

Les nouvelles technologies offrent aux entreprises de nombreuses possibilités d'utiliser des informations personnelles qui ne sont pas dans notre propre intérêt. Un exemple de marketing innovant est la personnalisation des prix.

Vos recherches en ligne -> discrimination des prix

Les prix du produit peuvent différer sensiblement pour différents utilisateurs en fonction de leur comportement sur Internet. Les billets pour un vol particulier, par exemple, peuvent désormais avoir des prix différents sur le même site web pour un visiteur qui se rend pour la première fois sur ledit site, un voyageur fréquent ou un consommateur fortuné.

Une étude similaire montre des exemples de prix différents pour le même produit dans un magasin pour des visiteurs ayant un comportement en ligne, une situation géographique ou un historique d'achat différents. Certains magasins ne changent pas les prix, mais trient les résultats de la recherche différemment lorsque les utilisateurs recherchent un article sur le site. Les utilisateurs sont plus susceptibles de parcourir et d'acheter des produits à partir de requêtes de recherche populaires, donc les changements d'ordre affectent leurs choix.

La publicité basée sur les données menace non seulement votre bien-être financier, mais aussi votre bien-être émotionnel, voire votre santé mentale. Les entreprises apprennent à comprendre vos émotions et les utilisent non seulement pour étudier et suivre vos sentiments, mais aussi pour les induire et les contrôler.

Vos réactions émotionnelles -> publicité ciblée et le prix de l'assurance

Au fil de son histoire, la publicité a tenté de manipuler vos émotions, de contrôler la libération d'hormones et de neurotransmetteurs. Mais les nouvelles technologies l'amènent à un niveau complètement différent.

Les spécialistes du marketing, les politiciens, les recruteurs et autres professionnels s'intéressent comment mesurer et effectuer le contrôle des fonctions de l'esprit et du corps.

  • Les bracelets traqueurs de forme physique et autres appareils "portables" fournissent aux publicitaires des informations sur notre sommeil, notre activité, notre nutrition et notre bien-être. Les dispositifs intelligents que nous portons sur nous, deviennent des détecteurs de mensonges dans un emballage à la mode à travers lequel les entreprises peuvent lire nos pensées. Les compagnies d'assurance peuvent déterminer des politiques de prix en fonction de notre niveau d'activité et de santé selon nos bracelets ou montres de fitness.
  • Les marques apprennent à suivre et à évaluer nos réactions émotionnelles à la publicité. Mais ils apprennent aussi à utiliser les émotions que les gens ont déjà pour cibler les publicités. Facebook, par exemple, cible les adolescents qui se sentent vulnérables, "stressés", "inutiles" ou "non protégés" et leur vend des produits qui peuvent les aider a retrouver confiance en soi.
  • Les "réactions" sur Facebook permettent également de suivre vos hauts et vos bas émotionnels. Peu de temps après le lancement de cette fonctionnalité, la police belge a conseillé aux citoyens de ne pas l'utiliser car elle transmet des informations personnelles et rend l'utilisateur vulnérable à la manipulation.
  • Xbox de Microsoft peut mesurer la fréquence cardiaque et quelques autres indicateurs physiologiques de plusieurs personnes dans la salle (il y avait aussi des idées pour l'utiliser pour les élections afin de suivre le succès des débats politiques).

Pire encore, vos données aujourd'hui ne concernent pas que vous. Google, Facebook et d'autres propriétaires de données, ainsi que certains de leurs clients, partenaires et annonceurs, disposent de diagrammes de communication sociale complets qui montrent comment les gens sont connectés. Ainsi, même si vous choisissez d'être complètement ouvert et transparent dans les réseaux sociaux, comme May Holland de l'oeuvre de science-fiction [Le Cercle](https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cercle_(roman,_2013), vous allez vouloir respecter le désir de vos proches de garder leur vie privée confidentielle.

Cyber Helper : prototype du parfait bloqueur.

Le futur bloqueur de publicité nous est présenté comme un assistant personnel. Ce n'est pas seulement un garde du corps : c'est un conseiller dont le seul but est de protéger vos intérêts. La seule façon de créer un tel produit est de ne pas faire affaire avec les annonceurs, les agences de marketing et les autres acteurs de ce marché.

Sa mission est d'aider un super-héros espion (c'est à dire - vous). Le bloqueur est modeste mais puissant, il cachera votre identité des requins corporatifs avides et effacera votre empreinte numérique. Si vous avez eu la négligence de googler des yachts de luxe, l'assistant-bloqueur de la publicité essaiera de s'assurer que vous n'entrez pas dans le segment du public appelé "les riches dépensiers" et que vous ne voyiez pas les prix dans les magasins en ligne deux fois plus élevés que les autres. Si votre cœur se met à battre plus vite lorsque vous apprenez la date d'arrivée du nouvel iPhone, le travail de votre bloqueur est de tenir Apple dans le noir.

Cet assistant devra probablement utiliser certaines données que nous avons obtenues sur vous pour vous aider à:

  1. Comprendre :
  • pourquoi vous voyez telle ou telle annonce,
  • pourquoi vous recevez des offres personnalisées *
  1. Savoir :
  • à quel point le prix est vraiment équitable,
  • ne diminuera-t-il pas de manière significative quand il cessera de pleuvoir, que ce soit lundi ou quand vous serez déconnecté.

Nous avons parlé ci-dessus de la personnalisation des prix et d'un nouveau niveau d'exploration des données. En outre, il existe plusieurs tendances technologiques qui, dans un avenir proche, formeront la publicité, et donc le procés de son blocage.

1. Services vocaux et interfaces

Les technologies de reconnaissance et de synthèse vocales nous ont permis d'utiliser la recherche vocale, la commande vocale, les assistants personnels, etc. Elles soulèvent également de nouvelles questions sur la vie privée et la surcharge publicitaire.

Nous avons déjà publié un article prouvant que Facebook et Instagram écoutent vos conversations hors ligne pour cibler vos publicités.

La biométrie vocale est également une technologie prometteuse. Elle permet de reconnaître une personne par sa voix et de recueillir davantage d'informations sur son comportement et ses habitudes pour cibler les publicités. En outre, la technologie peut détecter l'état physique et émotionnel d'une personne : excitée, effrayée, douloureuse, excitée.

Nous pensons que les bloqueurs devront peut-être apprendre à influencer la biométrie vocale et la reconnaissance vocale lorsqu'elles ne sont pas utilisées dans l'intérêt de l'utilisateur (par exemple, déverrouiller un téléphone ou confirmer un paiement activé par la voix).

2. Assistants personnels

Ces applications ont accès à une énorme quantité de données personnelles : historique de recherche, habitudes d'achat, adresses de domicile et de travail, itinéraires de voyage, problèmes de santé, horaires quotidiens... Les possibilités d'abus de ces données sont également énormes. La tâche du bloqueur de publicité sera de protéger le propriétaire de l'assistant, sans restreindre ses fonctions utiles.

Autre difficulté : les messages vocaux d'un assistant numérique personnalisé (dont vous avez créé la personnalité à votre propre image) seront perçus différemment des bannières traditionnelles ou d'autres formats publicitaires. La publicité prendra la forme de conseils amicaux, parlant d'une voix douce (ou attirante comme dans le film "Elle").

De telles recommandations seront plus difficiles à ignorer - et beaucoup plus faciles à suivre, car il suffit de dire à l'assistant : "Oui, achetez-moi cette chose incroyable", et il fera le reste. À son tour, le bloqueur de publicité devra travailler sur la frontière fragile entre les informations demandées et les recommandations pertinentes d'un coté, et la publicité intrusive de l'autre.

3. "Native advertising" et d'autres types de publicité

Il s'agit ici de distinguer la publicité des autres types de contenu. Avec le développement de formats de plus en plus ambigus, le système de blocage de la publicité peut devenir très individualisé. C'est pourquoi nous pensons que le bloqueur de la publicité de l'avenir sera similaire à un assistant personnel numérique : il devra apprendre les points de vue et les habitudes de son propriétaire et filtrer le réseau en fonction de ses besoins et exigences personnelles.

La publicité dite "native", par exemple, présuppose un contenu qui fait la promotion de la marque, mais prétend d'avoir sa propre valeur. Ce pourrait pourrait être un article "Comment ne pas se laisser mener pendant la vente de sa maison" écrit par un spécialiste de l'immobilier. Rempli d'études de cas utiles et de conseils, faisant en même temps la promotion d'une agence ou de l'auteur. Soit un test amusant "Quel nounours es-tu ?" provenant d'un vendeur de jouets. Les textes peuvent être de qualité différente et l'utilisateur peut être d'une humeur différente. Parfois, un stupide test doté d'un titre cliquable est juste ce qu'il faut, mais il y a des moments où ce genre de bêtises ne marche pas du tout.

La solution n'est peut-être pas de bloquer les contenus douteux, mais de les marquer. Si les fournisseurs de médias ne veulent pas marquer le matériel promotionnel en tant que tel, le bloqueur de publicité devrait le faire à leur place.

4. D'autres moyens de monétiser les sites et les applications

La mission ici est similaire à celle du paragraphe précédent : il s'agit de comprendre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Par exemple, comme nous l'avons constaté dans une étude originelle, des sites ont commencé à utiliser les ordinateurs des visiteurs pour en extraire la cryptomonnaie. Nous estimons que c'est acceptable uniquement si l'utilisateur a été averti, a accepté les conditions et bien compris ce qu'il a accepté. Sans ces points, une telle activité est inacceptable.

Qui sait quelles autres méthodes de gain seront inventées par les entreprises qui utilisent les ressources informatiques de l'utilisateur, qu'il s'agisse de la performance du processeur, du temps ou de l'attention de l'utilisateur ?

En gros, les développeurs de bloqueurs de publicité peuvent faire deux choses :

  1. Se tenir au courant des progrès des technologies du web pour suivre le développement de nouvelles idées et évaluer leur commodité et leur interface intuitive.
  2. Se développer et apprécier la communauté d'utilisateurs qui se forme autour de leur application. Comprendre les besoins des clients et écouter leurs réactions.
Anna Martynova sur Historique des bloqueurs
25 février 2020
En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques
Qui est resté debout après les restrictions d'Apple ? AdGuard pour Safari !
En septembre 2018 les extensions du navigateur Safari fûrent mutilées par la politique d'Apple. Désormais Safari ne supporte plus les extensions sauf celles de l'AppStore. Mais nous avons trouvé une solution - AdGuard pour Safari !
Les bloqueurs de publicité : condamnés, ou vainqueurs ? Un cours d'histoire
AdGuard plonge dans l'histoire du blocage des publicités, de la toute première bannière sur le web à nos jours, et nous avons même un œil sur l'avenir des publicités et des bloqueurs. Examinons ensemble le passé pour mieux comprendre ce qui nous attend à l'avenir.
Le téléchargement d’AdGuard à commencé ! Cliquez sur le bouton indiqué par la flèche pour commencer l'installation. Merci d'avoir choisi AdGuard ! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!