Menu
FR

Ford et des véhicules conscients : innovation brillante ? Plutôt une dystopie qui peut mal tourner

Imaginez que vous êtes dans votre voiture et que celle-ci se mette soudain à émettre des sons perçants, vous faisant dévier de la route et tomber dans un fossé. Ou que vous conduisiez dans l'obscurité sur une route inconnue et déserte, en vous fiant à votre navigateur GPS, et que celui-ci cesse de fonctionner.

On pourrait croire à une scène tirée d'un film sur une révolution des machines, mais elle pourrait devenir réalité si le tout nouveau brevet de Ford était mis en œuvre. Ce brevet permet au prêteur de prendre le contrôle de la voiture à distance et d'y désactiver certaines fonctions. Pour commencer, la voiture pourrait perdre des fonctions non essentielles comme le GPS et la radio. Ensuite, la climatisation et la clé de télécommande pourraient arrêter de fonctionner. Enfin, le moteur peut s'arrêter et vous pouvez être enfermé à l'extérieur de la voiture. Après cela, la voiture peut se rendre elle-même sur une voie publique, dans un bureau de reprise ou directement à la casse si c'est moins cher.

Le brevet indique que cela faciliterait la tâche des banques et des agents de restitution, qui n'auraient pas à traiter en personne avec des clients difficiles.

Si le système proposé peut effectivement permettre d'éviter certaines confrontations, de l'autre côté il expose les propriétaires de voitures à des risques pour la vie privée et la sécurité, tels que le piratage, le pistage et la perte de données personnelles. En fonction de la mise en œuvre, Ford et les autres parties concernées pourraient être en mesure de suivre chacun de vos mouvements, de savoir où vous vivez, ce qu'il y a dans votre garage - et de partager ces données entre eux.

La base de code nécessaire au fonctionnement d'un système aussi complexe s'étendra, tout comme la surface d'attaque, ce qui rendra la voiture plus vulnérable aux piratages qu'elle ne l'était auparavant. En général, plus le système est complexe, plus il y a de chances que quelque chose tourne mal. Même un petit problème peut avoir des conséquences mortelles - par exemple, si vos freins sont désactivés par erreur...

Mais avant d'aller plus loin, voyons comment Ford envisage de faire fonctionner tout cela.

Il y a-t'il une nécéssité de nouvel équipement?

L'ensemble du processus consistant à réduire l'intelligence d'un véhicule au point de le rendre inutilisable repose sur les composants électroniques qui l'accompagnent. Le composant clé est "l'ordinateur du système de reprise de possession " qui communique avec un serveur distant exploité par le prêteur. Le brevet indique que "dans certains modes de réalisation ", un ordinateur de véhicule ordinaire peut être configuré pour faire le travail de l'ordinateur du système de reprise de possession. Ainsi, en théorie, le système de reprise de possession peut fonctionner sur n'importe quelle voiture disposant d'une connexion internet, sans qu'aucun nouveau équipement ne soit nécessaire.

L'ordinateur du système de reprise de possession devient partie intégrante d'un grand réseau. Au sein de ce réseau, il peut partager les données qu'il reçoit des caméras et des capteurs du véhicule avec plusieurs autres entités. Il s'agit notamment de l'agence de reprise de possession, de la police, d'un établissement médical, d'un organisme de prêt (banque) et du propriétaire de la voiture.

Le dessin illustre le fonctionnement supposé du mécanisme d'auto-reprise

Source: Le brevet de Ford

Qu'est-ce qui enchaîne le procés ?

Tout commence par l'envoi par une banque d'une notification au propriétaire l'informant qu'elle n'a pas reçu de paiement. C'est lorsque le propriétaire ignore ces notifications à plusieurs reprises que tout bascule et que la procédure de reprise de possession en plusieurs étapes commence pour de bon. Dans son brevet, Ford décrit la procédure de reprise de possession comme une solution de dernier recours, activée uniquement lorsque toutes les autres options ont été épuisées.

Lorsque la banque est à bout de patience, son ordinateur ordonne à l'ordinateur du système de reprise de désactiver les fonctions, en commençant par les moins importantes telles que la radio, le GPS, le lecteur MP3, le régulateur de vitesse, les vitres et les sièges électriques. Après quelques jours et un nouveau rappel, il est temps de supprimer d'autres fonctions. Le deuxième groupe comprend des éléments qui peuvent être essentiels dans certains cas, comme la climatisation (pensez à la situation où il fait chaud dehors et où vous avez un bébé dans la voiture), ainsi que la télécommande et le déverrouillage automatique des portes. Le troisième et dernier coup porté à la fonctionnalité de la voiture consiste à désactiver le moteur, le volant, les freins et, enfin, les portes.

Dans un premier temps, le verrouillage peut être partiel, ce qui signifie que vous pouvez toujours utiliser votre voiture pour vous rendre au travail pendant les jours ouvrables, mais pas le week-end. Il se peut aussi que vous ne soyez autorisé à conduire que dans une certaine zone proche de votre domicile, ou "géofence", afin de pouvoir aller chercher de la nourriture et emmener vos enfants à l'école.

Cela signifie que le constructeur automobile et peut-être toute une série d'autres parties en sauront déjà beaucoup sur vous à ce moment-là : où vous vivez, où vos enfants vont à l'école, où vous faites vos courses, où vous travaillez et quand vous rentrez chez vous. Ce niveau de collecte de données nous semble alarmant.

Ce qui est également alarmant, c'est que certaines des sanctions suggérées par Ford semblent particulièrement sévères, presque exagérées. Au lieu d'éteindre simplement la radio, l'ordinateur du système de reprise de possession peut l'augmenter ou activer d'autres signaux tels qu'un signal sonore ou un carillon. L'ordinateur peut également rendre le son aussi désagréable que possible en "variant un ton, un timbre, une hauteur, une cadence, un rythme ou un volume du son " Inutile de dire que cela, ainsi que les nombreuses dégradations mentionnées précédemment, peut conduire le conducteur à s'écraser ou à avoir un grave accident de la circulation s'il essaie encore d'utiliser le système.

Comment est-ce possible?

Les fonctions peuvent être désactivées (ou activées, comme dans le cas d'un son gênant) à l'aide de mises à jour en direct, une technologie inaugurée par Tesla au milieu des années 2000. Cette technologie permet aux constructeurs automobiles d'activer ou de désactiver à distance le matériel intégré. Ces dernières années, de plus en plus de constructeurs ont commencé à vendre des fonctions pouvant être contrôlées à distance, les considérant comme une source de revenus récurrents. Ainsi, BMW facture 18 dollars par mois pour des sièges chauffants, tandis que Mercedes - 1 200 dollars par an pour une accélération plus rapide.

Mais aucun constructeur avant Ford n'a décrit un scénario dans lequel quelqu'un d'autre a le contrôle total de la voiture et le propriétaire n'en a aucun. L'aperçu le plus troublant de cette vision est peut-être l'idée de Ford selon laquelle la voiture s'éloigne littéralement de son propriétaire.

Comment une voiture peut-elle se conduire toute seule ?

Une fois le propriétaire bloqué, la voiture, sur ordre de la banque, cherchera l'occasion idéale de s'échapper. Le propriétaire a une dernière chance de payer, et s'il ne le fait pas, l'ordinateur du système de reprise de possession peut demander à l'ordinateur de la voiture de la faire sortir du garage et de la conduire sur la voie publique. Là, la voiture peut être récupérée par une dépanneuse plus facilement et avec moins de résistance de la part du propriétaire.

Dans le cas d'un véhicule autonome, cela peut même aller plus loin. Il est possible de demander à la voiture de se rendre directement chez le repreneur ou, si sa valeur marchande est jugée trop faible pour tout ce remue-ménage, de se rendre directement à la casse.

Mais que se passe-t-il lorsque la voiture se trouve derrière les portes fermées du garage ? Non, l'ordinateur du système de reprise de possession ne demandera pas à la voiture d'enfoncer les murs, ce qui aurait été dans l'esprit d'une véritable horreur de science-fiction. Il enverra les images de l'intérieur du garage à l'ordinateur de la banque, qui transmettra l'information à la police. Cette dernière pourra alors agir, par exemple en effectuant une descente dans le garage.

Exception pour urgence médicale

Le système proposé semblerait profiter principalement aux banquiers et aux agents de pension, tout en coûtant potentiellement aux consommateurs un dollar de plus, sans compter les désagréments. Mais Ford affirme qu'il pense aussi à l'homme de la rue.

Selon le brevet, l'ordinateur du système de reprise de possession pourrait sauver la vie d'un conducteur en cas d'urgence médicale. L'ordinateur pourrait vérifier les caméras de la voiture pour voir si le propriétaire traverse une crise médicale, telle qu'une crise cardiaque, et alerter un hôpital. Si un membre de la famille du propriétaire du véhicule est victime d'une telle urgence, le propriétaire du véhicule peut demander à l'ordinateur du système de reprise de possession de lever le verrouillage. L'ordinateur peut également appeler un hôpital et déterminer le meilleur moyen de s'y rendre. Si la voiture peut se conduire elle-même, elle peut se rendre à l'hôpital le plus proche ou rencontrer une ambulance. Une fois l'urgence passée, l'ordinateur de l'hôpital peut en informer l'ordinateur de la voiture afin que celle-ci se verrouille à nouveau.

Mais ce n'est cependant pas évident comment tout cela pourrait fonctionner réellement. Si un être humain n'est parfois pas en mesure de savoir, rien qu'en regardant, si une personne est en train de faire une crise cardiaque ou toute autre urgence médicale, il semble peu probable que l'ordinateur de la voiture puisse le faire aussi bien. Sans compter qu'un tel système pourrait être facilement détourné à bien des égards, mais c'est là un autre sujet de discussion.

Les risques pour la vie privée et la sécurité sont difficiles à justifier

Dans l'ensemble, c'est difficile de défendre un système qui semble donner la priorité à la commodité des banquiers et des agents de recouvrement plutôt qu'à la sécurité et à la protection de la vie privée des consommateurs.

Un tel système pourrait permettre à une voiture de collecter un grand nombre de données personnelles sur son propriétaire, comme sa localisation, ses itinéraires habituels, des photos de sa maison, des informations sur sa santé, et de les partager en temps réel avec d'autres, notamment la police, une banque et un hôpital. Toutes ces personnes peuvent avoir des utilisations différentes de ces données. Par exemple, ces données peuvent être communiquées, intentionnellement ou accidentellement, à des annonceurs, comme une compagnie d'assurance maladie, qui peut les utiliser pour augmenter le prix de l'assurance. Toutes les entités ayant accès aux données peuvent être victimes d'une violation ou d'une fuite - plus il y a de parties impliquées dans le traitement des données, plus cela risque de se produire.

Une voiture dont toute fonction peut être activée et désactivé à distance peut même devenir une arme mortelle entre les mains de pirates informatiques, ou être utilisée pour du chantage. Sans parler qu'un processus de reprise de possession soit accidentellement déclenché par un problème technique ou une erreur humaine, ce qui pourrait avoir des conséquences fatales.

Il n'existe actuellement aucune voiture entièrement autonome sur le marché, et il est donc peu probable que nous voyions une voiture se rendre d'elle-même à la casse dans un avenir proche. Bien que le brevet ne soit qu'une vision approximative de l'avenir et que les mécanismes du processus n'aient pas encore été mis au point, nous ne pouvons qu'espérer que si Ford donne vie à ce projet, il prendra suffisamment de précautions pour s'assurer qu'aucun des scénarios décrits ci-dessus ne devienne réalité. Pour l'heure, le rapport risque/récompense semble toutefois trop déséquilibré en faveur du risque.

Un aperçu de l'avenir que nous préférerions éviter

Ford a déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention d'utiliser la technologie après que la demande de brevet a été rendue publique. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils ne l'utiliseraont pas à l'avenir ou que d'autres constructeurs ne penseront pas à quelque chose de similaire.

Le concept de Ford peut sembler trop futuriste, voir invraisemblable à première vue. Mais il s'agit en fait d'une progression naturelle de la tendance des constructeurs à retirer le contrôle des véhicules aux conducteurs. Certains constructeurs automobiles font déjà payer aux propriétaires une redevance mensuelle ou annuelle pour des fonctions supplémentaires, et d'autres ont envisagé de faire en sorte que des fonctions de base, comme la télécommande, fassent partie d'un abonnement. Ainsi, si c'est concevable qu'un jour votre télécommande cesse de fonctionner parce que vous ne l'avez pas payée, il peut ce produire qu'un jour votre voiture s'en aille d'elle-même pour la même raison.

La voiture est en train de devenir un service, et la manière dont ça se produit, ainsi que la vitesse de procés, sont très inquiétantes. Ce n'est pas l'avenir que nous souhaitons.

Vous avez aimé cet article ?

AdGuard pour Windows

AdGuard pour Windows est plus qu'un bloqueur de publicités. Il s'agit d'un outil polyvalent qui bloque les publicités, contrôle l'accès aux sites dangereux, accélère le chargement des pages et protège les enfants contre les contenus inappropriés.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Mac

AdGuard pour Mac est un bloqueur de publicité unique conçu pour macOS. En plus de vous protéger contre les publicités gênantes dans les navigateurs et les applications, il vous protège contre le pistage, l'hameçonnage et la fraude.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Android

AdGuard pour Android est la solution parfaite pour les appareils sur Android. Contrairement à la plupart des autres bloqueurs de publicité, AdGuard ne nécessite pas d'accès root et offre un large éventail d'options de gestion des applications.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard pour iOS

Le bloqueur de publicité le plus avancé pour Safari : il vous fait oublier les fenêtres publicitaires, accélère le chargement des pages et protège vos données personnelles. Un outil de blocage manuel des éléments et des paramètres hautement personnalisables vous permettent d'adapter le filtrage à vos besoins précis.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

Extension de navigateur AdGuard

AdGuard est l'extension bloqueuse de pub la plus souple et rapide qui bloque tous les types de pub sur toutes les pages Web! Selectionnez le module AdGuard pour votre type de navigateur préféré et surfez le web en toute sécurité et sans publicité.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5

AdGuard pour Safari

Au moment ou Apple a décidé de forcer tout le monde à utiliser son SDK, les extensions bloqueuses de pub pour Safari sont entrés dans une période difficile. L'extension AdGuard doit ramener le blocage des pubs dans Safari au top.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
App Store
Télécharger
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard Home

AdGuard Home est un logiciel anti-pub et anti-traçage qui fonctionne au niveau du système. Une fois installé, il fonctionnera sur TOUS vos appareils, et vous n'aurez pas besoin d'installer de logiciel-client. L'essor de l'Internet des objets et l'affluence d'appareils connectés rend nécessaire le contrôle de votre réseau dans son intégralité.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5

Bloqueur de contenu AdGuard

AdGuard content Blocker éliminera toutes sortes d'annonces dans les navigateurs mobiles qui soutiennent la technologie de bloqueur de contenu, à savoir, Samsung Internet et Yandex Browser. Tout en étant plus limité que AdGuard sous Android, il est gratuit, facile à installer et offre encore de haute qualité de blocage des annonces.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

Assistant AdGuard

Une extension de navigateur compagnon pour les applications pour ordinateur AdGuard. Elle offre un accès depuis le navigateur au blocage personnalisé d'éléments, à l'ajout de sites Web à la liste blanche et au signalement de bogue quelconque.
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
Assistant pour Chrome Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Firefox Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Edge Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Opera Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Yandex Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Safari Est-ce votre navigateur actuel ?
Si vous ne trouvez pas votre navigateur, essayez l'ancienne version de l'Assistant, que vous trouverez dans les paramètres de l'extension AdGuard.

AdGuard Temp Mail β

Un générateur d'adresses e-mail temporaires gratuit qui vous permet de rester anonyme et de protéger votre vie privée. Pas de spam dans votre boîte de réception principale !
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5

AdGuard pour Android TV

AdGuard pour Android TV est la seule application qui bloque les publicités, protège votre vie privée et agit comme un pare-feu pour votre Smart TV. Recevez des avertissements sur les menaces web, utilisez des DNS sécurisés et bénéficiez d'un trafic chiffré. Détendez-vous et plongez dans vos émissions préférées avec une sécurité de premier ordre et zéro publicité !
Avis des utilisateurs : 14334
4,7 sur 5
Téléchargement de AdGuard Pour installer AdGuard, cliquez le fichier indiqué par la flèche Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!
Installer AdGuard sur votre appareil mobile