Menu
FR

Microsoft Edge se débarrasse des cookies tiers : il y aura-t-il un remplacement ?

À l'instar de Google Chrome, Microsoft Edge a annoncé l'abandon progressif des cookies tiers. Dans les mois à venir, Microsoft a déclaré qu'il prévoyait de commencer à tester l'arrêt de l'utilisation des cookies tiers par Edge, en commençant par 1 % des utilisateurs. Ces cookies, qui étaient autrefois le pivot de la publicité ciblée, ont joué un rôle déterminant dans l'élaboration de profils d'utilisateurs complexes.

Historiquement, les cookies tiers - de minuscules fichiers de données placés sur votre navigateur par des sites autres que celui que vous visitez - ont permis aux annonceurs de suivre vos visites sur toutes les plateformes où ils font de la publicité. C'est pourquoi le rôle du cookie de "traçage" dans l'émergence d'une économie de la surveillance où les données des utilisateurs sont traitées comme une marchandise sur laquelle ils n'ont aucun contrôle peut difficilement être surestimé.

Mais au fur et à mesure que les utilisateurs se soucient davantage de leur vie privée et que les autorités de régulation - principalement dans l'Union européenne et en Californie - commencent à examiner de près le traitement des données personnelles, le cookie tiers recule régulièrement.
La décision prise par Google Chrome au début de l'année d'éliminer progressivement les cookies tiers, après de multiples retards, a été un coup dur, sonnant effectivement le glas de cette technologie de suivi.
Compte tenu de la domination de Chrome sur le marché des navigateurs, il n'est pas surprenant que Microsoft Edge lui ait emboîté le pas. Par ailleurs, des navigateurs comme Apple Safari et Mozilla Firefox, ainsi que des navigateurs axés sur la protection de la vie privée comme Brave, bloquent déjà par défaut et de manière proactive les cookies tiers.

Qu'est-ce qui remplace les cookies ?

À la place des cookies, Google a proposé l'API Protected Audience, dans le cadre de son initiative Privacy Sandbox. L'objectif déclaré du Privacy Sandbox est de maintenir le ciblage publicitaire aussi efficace qu'auparavant, mais de le rendre plus respectueux de la vie privée. En d'autres termes : Google veut apaiser les autorités de régulation sans pour autant jeter les annonceurs à la rue, puisque les recettes publicitaires sont son gagne-pain. Satisfaire les deux parties n'est pas une mince affaire, et notre analyse de l'API proposée montre que, malgré ce qu'en dit Google, elle est loin d'être une solution respectueuse de la vie privée. Au contraire, elle transforme le navigateur lui-même en un outil d'enchères publicitaires. Notre démonstration de l'API Protected Audience illustre les lacunes du nouveau mécanisme, qui, selon nous, peut encore être utilisé à mauvais escient pour obtenir des fonctionnalités similaires à celles fournies par les cookies tiers.

Contrairement à Google, Microsoft ne dépend pas des recettes publicitaires.
La majeure partie de ses revenus totaux (environ 60 %) provient d'Office et de l'informatique en nuage. En théorie, Microsoft devrait donc avoir les mains libres pour proposer quelque chose de vraiment privé.

Tout en annonçant l'abandon progressif des cookies tiers, Microsoft a également dévoilé une nouvelle technologie, appelée Ad Selection API, destinée à les remplacer. Il existe d'étranges parallèles entre cette API et celle proposée par Google, comme le montre le tableau ci-dessous.

tableau

Nos préoccupations concernant la nouvelle API de Microsoft

Bien que les API ne soient pas identiques et qu'il existe de nombreuses différences mineures entre elles, nous pensons que la majorité d'entre elles est négligeable. Mais il y a une différence qui saute aux yeux : alors que Google laisse deux options pour l'emplacement de la vente aux enchères, soit dans le TEE, soit sur l'appareil, Microsoft ne veut l'exécuter que dans un environnement d'exécution de confiance (TEE).

Qu'est-ce qu'un TEE ?

Un environnement d'exécution de confiance ( Trusted Execution Environment - TEE) est une zone sécurisée située à l'intérieur de l'unité centrale de traitement (CPU) et de la mémoire d'un serveur.
Il est conçu pour protéger le code et les données sensibles contre les accès non autorisés, y compris ceux qui disposent de privilèges de haut niveau ou d'un accès direct au matériel. Il s'agit essentiellement d'un espace protégé où des calculs privés sont effectués, ce qui garantit qu'ils ne peuvent pas être altérés ou espionnés.

Microsoft justifie sa décision de mener des enchères publicitaires exclusivement dans un environnement d'exécution de confiance (TEE) par des préoccupations concernant l'évolutivité actuelle des enchères sur les appareils et les obstacles opérationnels potentiels. Dans le même temps, la société affirme que les enchères sur appareil "offrent une grande valeur en permettant une application efficace des contraintes en matière de protection de la vie privée".

Quel que soit le raisonnement derrière la décision de Microsoft, nous pensons que son refus de transformer effectivement le navigateur en un réseau publicitaire est un pas dans la bonne direction. Toutefois, la robustesse de ce système repose sur une hypothèse essentielle : les TEE resteront à l'épreuve des accès non autorisés et personne ne pourra jeter un coup d'œil à l'intérieur.

Les enchères côté serveur seront gérées par des sociétés individuelles de technologie publicitaire. Selon Microsoft, ces entreprises peuvent "s'appuyer sur des modèles bien rodés pour la mise à l'échelle, le déploiement et la gestion". Bien que cela soit vrai - ces mastodontes de la technologie publicitaire disposent en effet de suffisamment de ressources pour gérer efficacement ces enchères - nous ne pouvons pas leur faire confiance par défaut. En concevant le système de cette manière, nous courrons toujours le risque que ces entreprises accèdent potentiellement aux données confidentielles des utilisateurs.

Enfin, le plus gros problème que nous rencontrons avec le remplacement des cookies de Microsoft est que de nombreux éléments de la spécification sont considérés comme acquis. Nous sommes censés croire que le simple fait que les données des utilisateurs soient cryptées élimine la possibilité d'un accès non autorisé, que les TEE sont des environnements sécurisés que personne ne peut pénétrer. Et si l'une de ces hypothèses s'avère ne pas être tout à fait vraie, ou criblée de trous, alors cette vision brillante et grandiose s'effondrera. Même si nous le souhaitons, il est difficile de croire que Microsoft, ou qui que ce soit d'autre d'ailleurs, parviendra à mettre en œuvre un mécanisme aussi complexe avec autant de variables et qu'il fonctionnera du premier coup comme par magie.

Réflexions finales

Le projet de Microsoft d'éliminer progressivement les cookies tiers au profit d'un nouveau mécanisme de ciblage publicitaire est très ambitieux. Mais il y a trop de pièces du puzzle qui doivent se mettre en place pour qu'il fonctionne correctement. Trouver un remplacement adéquat pour un système qui a été mis en place pendant des années est indéniablement un défi formidable, mais est-il insurmontable ? Qui vivra verra.

D'autre part, des navigateurs comme Safari et Firefox se sont depuis longtemps débarrassés des cookies tiers sans que les sociétés de technologie publicitaire ne fassent faillite. Ce qui soulève une question importante : Dans quelle mesure ces cookies tiers étaient-ils vitaux pour les entreprises de technologie publicitaire, et est-il vraiment nécessaire de trouver un remplaçant, ou pourrait-on simplement s'en débarrasser ?

Les réponses à ces questions dépendront en grande partie de la mise en œuvre de la nouvelle API par Microsoft. Toutefois, le fait que son API de sélection des publicités ressemble à ce point à l'API d'audience protégée soulève des inquiétudes quant aux implications potentielles pour la vie privée des utilisateurs.

Comme nous pensons que l'API Protected Audience n'est pas aussi privée que Google le prétend, AdGuard a déjà bloqué cette API pour les utilisateurs dont le filtre de protection contre le pistage d'AdGuard est activé. En attendant, nous travaillons sur des moyens plus avancés pour la désactiver. En ce qui concerne l'API de sélection des publicités de Microsoft, qui, selon nous, ressemble étrangement à l'API de Google, notre approche sera la même : dès que Microsoft l'aura implémentée dans Edge, nous commencerons à la bloquer également.

Vous avez aimé cet article ?

AdGuard pour Windows

AdGuard pour Windows est plus qu'un bloqueur de publicités. Il s'agit d'un outil polyvalent qui bloque les publicités, contrôle l'accès aux sites dangereux, accélère le chargement des pages et protège les enfants contre les contenus inappropriés.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Mac

AdGuard pour Mac est un bloqueur de publicité unique conçu pour macOS. En plus de vous protéger contre les publicités gênantes dans les navigateurs et les applications, il vous protège contre le pistage, l'hameçonnage et la fraude.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Android

AdGuard pour Android est la solution parfaite pour les appareils sur Android. Contrairement à la plupart des autres bloqueurs de publicité, AdGuard ne nécessite pas d'accès root et offre un large éventail d'options de gestion des applications.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard pour iOS

Le bloqueur de publicité le plus avancé pour Safari : il vous fait oublier les fenêtres publicitaires, accélère le chargement des pages et protège vos données personnelles. Un outil de blocage manuel des éléments et des paramètres hautement personnalisables vous permettent d'adapter le filtrage à vos besoins précis.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

Extension de navigateur AdGuard

AdGuard est l'extension bloqueuse de pub la plus souple et rapide qui bloque tous les types de pub sur toutes les pages Web! Selectionnez le module AdGuard pour votre type de navigateur préféré et surfez le web en toute sécurité et sans publicité.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5

AdGuard pour Safari

Au moment ou Apple a décidé de forcer tout le monde à utiliser son SDK, les extensions bloqueuses de pub pour Safari sont entrés dans une période difficile. L'extension AdGuard doit ramener le blocage des pubs dans Safari au top.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
App Store
Télécharger
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard Home

AdGuard Home est un logiciel anti-pub et anti-traçage qui fonctionne au niveau du système. Une fois installé, il fonctionnera sur TOUS vos appareils, et vous n'aurez pas besoin d'installer de logiciel-client. L'essor de l'Internet des objets et l'affluence d'appareils connectés rend nécessaire le contrôle de votre réseau dans son intégralité.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5

Bloqueur de contenu AdGuard

AdGuard content Blocker éliminera toutes sortes d'annonces dans les navigateurs mobiles qui soutiennent la technologie de bloqueur de contenu, à savoir, Samsung Internet et Yandex Browser. Tout en étant plus limité que AdGuard sous Android, il est gratuit, facile à installer et offre encore de haute qualité de blocage des annonces.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

Assistant AdGuard

Une extension de navigateur compagnon pour les applications pour ordinateur AdGuard. Elle offre un accès depuis le navigateur au blocage personnalisé d'éléments, à l'ajout de sites Web à la liste blanche et au signalement de bogue quelconque.
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
Assistant pour Chrome Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Firefox Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Edge Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Opera Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Yandex Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Safari Est-ce votre navigateur actuel ?
Si vous ne trouvez pas votre navigateur, essayez l'ancienne version de l'Assistant, que vous trouverez dans les paramètres de l'extension AdGuard.

AdGuard Temp Mail β

Un générateur d'adresses e-mail temporaires gratuit qui vous permet de rester anonyme et de protéger votre vie privée. Pas de spam dans votre boîte de réception principale !
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5

AdGuard pour Android TV

AdGuard pour Android TV est la seule application qui bloque les publicités, protège votre vie privée et agit comme un pare-feu pour votre Smart TV. Recevez des avertissements sur les menaces web, utilisez des DNS sécurisés et bénéficiez d'un trafic chiffré. Détendez-vous et plongez dans vos émissions préférées avec une sécurité de premier ordre et zéro publicité !
Avis des utilisateurs : 14435
4,7 sur 5
Téléchargement de AdGuard Pour installer AdGuard, cliquez le fichier indiqué par la flèche Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!
Installer AdGuard sur votre appareil mobile