L'importance des données : notre manifeste sur la vraie valeur de vos infos personnelles

"— Je suis une personne honnête et respectueuse des lois, pourquoi devrais-je me soucier de la collecte d'informations me concernant ? Je n'ai rien à cacher, et je préfère les publicités ciblées utiles et les services personnalisés ". C'est une opinion populaire. Pourquoi donc est-elle complètement érronée ?

De plus en plus de gens commencent à se soucier de leurs données personnelles qui sont collectées par l'État, par les grandes et les petites entreprises, par des sociétés locales, étrangères et internationales. Pourtant, un nombre encore plus important d'utilisateurs restent nonchalants ou insouciants concernant qui sait quoi sur eux et comment ces informations sont utilisées. Beaucoup pensent même que le partage des données personnelles est une bonne chose : il rend les publicités plus pertinentes et le monde est globalement plus sûr.

Lorsque les entreprises déclarent que vous profitez du partage de vos données, vous devez vous rappeler que faire du profit est la première et souvent la seule raison d'être des entreprises-mêmes, et pas forcément des particuliers. Il n'y a tout simplement aucun intérêt à faire leur travail à leur place.

Rassemblons les raisons pour lesquelles vous devez être vigilant et proactif en ce qui concerne la protection de vos données personnelles. Et comme vous pourrez le constater très bientôt, il y en a plus qu'une ou deux - les informations personnelles sont une ressource précieuse de nos jours.

Publicité ciblée. Parfois, c'est simple : vous avez recherché un vélo ou un réfrigérateur en ligne, fermé Google sans même avoir cliqué sur un lien, il est donc évident pour l'algorithme que vous êtes peut-être encore intéressé. Parfois, c'est plus compliqué : une entreprise sait que vous avez un petit enfant et vous propose un produit d'investissement qui contribuerait à financer ses études supérieures. Mais vous savez qui d'autre sait que vous avez un enfant ? Vous. Et vous avez très probablement déjà des projets pour leur avenir, donc pas d'aide pour sauver des vies ici non plus.

Il ne s'agit là que de quelques exemples de ciblage des publicités. Il y a peut-être des cas où cela peut s'avérer utile. Mais gardez à l'esprit que c'est l'une des très rares situations de ce type, et qu'il y en a beaucoup, beaucoup d'autres où donner ses données personnelles est incontestablement une mauvaise idée. Comme vous le verrez très bientôt vous-même.

Etudes de marché. Quand il ne s'agit pas de vous personnellement mais de comprendre les consommateurs en masse, tels qu'ils sont. Mais, comme on l'a dit plus haut, ce n'est pas votre travail et ce n'est donc pas votre problème.

Études sociales, toutes sortes de sciences, statistiques. Les gens doivent être compris et étudiés pour tellement de raisons. C'est agréable d'être numérisé pour d'autres raisons que l'appât du gain, pour une fois. La recherche scientifique a également besoin des données des particuliers, et celles-ci peuvent tout aussi bien faire l'objet d'une mauvaise manipulation et vous mettre en danger, même si ce n'est pas de votre plein gré. En fin de compte, c'est à vous de décider : placez-vous le progrès scientifique au-dessus ou au-dessous de vos intérêts personnels ?

Évaluation des banques, évaluation du crédit. Les banques décident dans quelle mesure vous êtes crédible, prospère, digne de confiance et susceptible de rembourser un prêt en utilisant des critères très peu évidents en dehors des critères évidents (achats, emploi, salaire, adresse du domicile, voyages, historique financier).

Autres types d'évaluation (assurance, sécurité médicale, etc). Des robots, des robots partout. Les entreprises sont obsédées par le Big Data. On prend tout ce que l'on sait sur une personne, on l'introduit dans un réseau neuronal, puis l'intelligence artificielle fait sa magie, et voilà, on a un chiffre qui montre la probabilité pour vous d'acheter un chien cette année.

Profilage et évaluation commerciale. Un responsable des ressources humaines d'une entreprise dans laquelle vous souhaitez travailler clique sur un bouton et reçoit une évaluation de vous en fonction de la musique que vous écoutez, des photos de vous sur Facebook, etc. Et si ce sont des clichés de vous en maillot de bain avec un cocktail à la main, cela signifie apparemment que vous êtes sociopathe enclin à la nudité publique et un alcoolique - ou du moins c'est ce que peut décider une sorte d'algorithme tordu.

Profilage policier. Il y a tant d'histoires de fausses alarmes quand des gens innocents deviennent les suspects de tels ou tels crimes.

Oui, la sécurité publique est importante : nous voulons qu'ils recherchent les criminels, les suspects, les condamnés en fuite, les personnes dangereuses. Mais il existe une énorme zone grise où les abus sont possibles. Dans certains pays, des caméras de rue intelligentes reconnaissant les visages sont utilisées pour rechercher les participants à des manifestations publiques ou les membres de l'opposition politique.

Sécurité corporative. Une bonne chose aussi, bien entendu. Personne ne devrait voler et trafiquer des secrets commerciaux et se laisser aller.

Contrôle de la productivité du personnel. C'est quelque chose de très réel. Êtes-vous prêt à ce que l'on analyse vos habitudes de dactylographie, que l'on enregistre vos mouvements oculaires et que l'on scanne vos ondes cérébrales après deux minutes de procrastination illégale (comme c'est déjà courant en Chine) ?

Activité criminelle (escroquerie, fraude, etc). Aussi évident que cela puisse paraître. Tout ce que l'on sait sur vous peut être utilisé contre vous, en commençant par le nom de famille de votre grand-mère et en incluant, mais sans s'y limiter, la couleur de votre pantalon.

Mais qu'est-ce qui peut mal tourner ?

Nous avons donc bien établi : vos données sont précieuses pour de nombreuses personnes, organismes et gouvernements différents. Est-ce suffisant pour s'inquiéter ? Voyons voir.

  1. Toutes vos données peuvent être divulguées ou volées - et elles le seront probablement. Elles sont condamnées à être vendues sur le darknet. Pour être utilisées contre vous. Allez changer vos mots de passe maintenant et ne les écrivez pas sur un post-it sur le moniteur.

  2. La discrimination algorithmique. Elle est absolument partout. Même si vous pensez qu'il est juste que l'assurance médicale soit plus chère pour les fumeurs, il existe d'autres exemples clairement scandaleux. N'hésitez pas à faire une petite étude de terrain : essayez de commander un taxi un vendredi soir pluvieux avec un iPhone dont la batterie est faible. Essayez ensuite de faire le même trajet un mardi après-midi ensoleillé. La différence sera flagrante. Autre exemple : vérifiez le prix des mêmes billets d'avion à partir de votre téléphone portable et d'un navigateur obscur fraîchement installé, en mode incognito.

    Gardez toujours à l'esprit que la politique de prix de toute entreprise vise à maximiser ses profits, la question est de savoir quelles méthodes elle utilise. Soyez très pointilleux sur les personnes en qui vous avez confiance et, même dans ce cas, ne partagez rien que vous n'ayez à partager.

  3. Les erreurs. Faux positifs. Les robots en font tout le temps, et cela peut coûter cher aux gens. Pensez-vous que plus ils en savent, meilleures sont les décisions qu'ils prennent ? Non. En tout cas, pas encore. Le big data n'est pas seulement une technologie, c'est une mode, une frénésie, une folie moderne. L'intelligence artificielle est aujourd'hui comme un enfant avec une boîte d'allumettes, et les adultes extatiques regardent avec étonnement comment elle met le feu à tout ce qui brûle.

    Il y a quelque temps, le fondateur de Xsolla, une grande startup internationale spécialisée dans les technologies financières, a annoncé qu'il licenciait 150 travailleurs. Tous ont reçu ce message : "Mon équipe de big data a analysé vos activités dans Jira, Confluence et Gmail, vos chats, tableaux de bord, documents, et vous avez été marqué comme non impliqué et improductif". La plupart des experts ont convenu, en discutant de ce cas, que de telles mesures quantitatives ne peuvent pas être utilisées pour évaluer des travailleurs de haut niveau comme les développeurs de logiciels ou les managers. En outre, parmi les personnes licenciées se trouvaient un barman et une hôtesse d'accueil de l'entreprise - je ne vois pas pourquoi ils auraient besoin de Jira ou de tableaux de bord en ligne dans leur travail.

Qu'est-ce que je peux faire ?

Nous ne vous appelons pas à devenir un technophobe et à nier le progrès technique. Mais il y a des choses que vous pouvez faire pour gérer l'utilisation de vos données personnelles et atténuer les risques.

  • Choisissez à qui faire confiance. Ce n'est pas le commerçant qui propose les prix les plus bas, mais celui qui a la réputation la plus irréprochable.
  • Cachez tout ce qui est possible. Si vous ouvrez vos pages de médias sociaux à tous les utilisateurs, faites-le parce que vous savez exactement ce que vous partagez, et non parce que vous êtes trop paresseux pour cocher une case dans les paramètres. Si vous n'êtes pas une célébrité, pourquoi tout le monde devrait-il voir vos photos de famille, votre adresse personnelle, votre collection de musique ?
    Ne remplissez pas les champs non obligatoires. Pourquoi les gens le font-ils de toute façon ?
  • Vérifiez les politiques de sécurité de votre entreprise. Lisent-ils vos messageries, enregistrent-ils vos appels vocaux ? S'ils le font, êtes-vous suffisamment récompensé pour assumer tous les risques liés à la surveillance ?
    Utilisez les outils de sécurité et de protection de la vie privée. VPN, bloqueurs de publicité, moteurs de recherche privés, etc.
    Soyez conscient des scénarios d'escroquerie les plus courants. Si vous recevez un courriel disant "nous vous avons enregistré en train de regarder du porno, envoyez de l'argent ou tout le monde le saura", supprimez-le et allez regarder d'autres films pornos. Le problème, c'est qu'ils ne cessent d'inventer de nouveaux trucs, alors restez au courant.
  • Si quelque chose de mal arrive, ne vous cachez pas dans les buissons. Poursuivez la société qui a perdu ou abusé de vos données. Faites parler d'elle. Plaignez-vous sur les réseaux sociaux - et obtenez beaucoup de karma gratuit sur Internet, les gens aiment les scandales !
  • Sachez que les entreprises relevant de la législation européenne sont soumises à une réglementation très stricte. Consultez les lois et sachez ce à quoi vous avez droit. Si vous vivez en Californie, par exemple, vous êtes protégé par la loi californienne sur les droits à la vie privée.
Anna Martynova sur Protection des données Savoir tout
14 octobre 2021
En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques
AdGuard 7.7 pour Windows: CoreLibs, DoQ, Règlages DNS de bas niveau
La dernière sortie de AdGuard pour Windows est un coup de polissage final pour attraper tous les bogues qu'on pourra trouver. Et des nouveaux réglages pour vous !
AdGuard v2.6 pour Mac : filtrage DNS, prise en charge de Apple silicon, compatibilité avec Monterey
Bonnes nouvelles ! Le filtrage DNS et la prise en charge des puces Apple silicon sont ajoutés à AdGuard pour Mac. Utilisées par dans le test bêta depuis longtemps, elles seront disponibles pour tous dés le lancement.
Début du téléchargement de AdGuard Cliquez le bouton indiqué par la flèche pour déclencher l'installation. Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Installer également AdGuard pour les appareils mobiles :