Zuckerberg est fier, notre futur est affreux, les applications scannent (encore) vos photos : le condensé AdGuard du mois d'octobre

Comment allez-vous aujourd'hui ? Notre digest (c'est nouveau, oui) ne vous remontera pas le moral, mais nous discutons de choses importantes. La première moitié du mois d'octobre a déjà été marquée par de nombreux événements, et d'autres changements importants sont probablement à venir.

1. Mark Zuckerberg: critiqué mais pas déconfit.

Tout le monde parle de "Facebook Files" — les révélations désagréables sur la façon dont Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, prend des décisions sur le présent et l'avenir du plus grand réseau social du monde, et sur la manière dont il fait passer ces décisions à l'action.

Le mois d'octobre n'avait pas bien commencé pour Facebook : la panne de 6 heures de l'ensemble de l'écosystème le 4 octobre a réussi à nuire à d'autres écosystèmes et à couper tout l'Internet pendant un certain temps. Une autre panne s'est produite quatre jours plus tard, mais l'équipe SMM de Facebook n'en a probablement pas fait un drame : pressée d'informer et de soutenir ses utilisateurs via Twitter, elle a simplement copié-collé le texte du 4 octobre.

FB peculiar tweets

Mais Mark Zuckerberg n'est certes pas un homme à copier-coller quoi que ce soit. Et il est tout à fait capable d'illustrer la culture américaine du succès, de l'optimisme et de la pensée positive. Dans son post sur le crash d'octobre, il a trouvé de quoi se réjouir : tout le monde a maintenant remarqué que les gens ont besoin de Facebook.

" La principale préoccupation dans le cas d'une panne comme celle-ci n'est pas le nombre de personnes qui se tournent vers des services concurrents ou le montant des pertes financières, mais ce que cela signifie pour les personnes qui comptent sur nos services pour communiquer avec leurs proches, gérer leurs affaires ou soutenir leurs communautés ".

C'est un peu comme si les entreprises devaient vraiment perdre des tonnes d'argent, et que les gens devaient être nerveux à propos de leur connexions avec leurs proches pour que Facebook puisse se sentir nécessaire et recherché....

Ensuite, Mark Zuckerberg déclare simplement dans son post que "les allégations n'ont pas de sens", les accusations (concernant les "Facebook Files") sont fausses, Facebook se soucie de la "sécurité, du bien-être et de la santé mentale" de ses utilisateurs bien plus que de ses profits. "Si nous ne nous soucions pas de la lutte contre les contenus préjudiciables, alors pourquoi employons-nous tant de personnes qui s'y consacrent plus que n'importe quelle autre entreprise dans notre espace... ? ", demande M. Zuckerberg.

Hmmmm, probablement parce que les annonceurs, les créateurs de contenu et les régulateurs n'aiment pas les contenus nuisibles ? Et bien, il ne faut pas être hyper intelligent là, Zuckerberg exprime la même préoccupation quelques phrases plus loin :

Le postulat selon lequel nous mettons délibérément en avant des contenus qui mettent les gens en colère dans un but lucratif est profondément illogique. Nous gagnons de l'argent grâce aux publicités, et les annonceurs nous disent constamment qu'ils ne veulent pas que leurs publicités soient placées à côté de contenus nuisibles ou agressifs".

D'accord, c'est peut-être une question de goût, mais nous ne sommes pas convaincus. Des documents, des témoignages, des recherches et notre expérience personnelle de l'utilisation de Facebook, contre... des mots, rien que des mots. La dernière phrase dit "Je suis fier de tout ce que nous faisons pour continuer à construire les meilleurs produits sociaux du monde et reconnaissant envers vous tous pour le travail que vous faites ici chaque jour ". Notre cyber-dieu n'a aucun doute sur la façon dont il crée son métavers. Il est fier, il est le meilleur, il a raison, il n'hésite pas.

Time magazine

2.Apple a fait quelque chose de bien pour la vie privée et la sécurité, mais c'est à vous d'en profiter.

Nous laissons peut-être l'impression de critiquer Apple en permanence, mais nous sommes en fait des gens justes, et lorsqu'ils font quelque chose de bien en matière de sécurité, nous serons parmi les premiers à leur rendre hommage. La société a récemment mis à jour ses directives de révision de l'App Store. Désormais, les applications ( à partir du 31 janvier 2022) doivent permettre aux utilisateurs de supprimer leurs comptes dans l'application si les utilisateurs étaient auparavant en mesure de les créer. En fait, il s'agit de "lancer la suppression de son compte", ce qui signifie que vous devrez probablement cliquer sur un lien dans un e-mail ou effectuer d'autres actions que les développeurs d'applications nous font faire dans l'espoir que nous nous en fatiguerons et abandonnerons le processus à mi-chemin.

Et il n'y a aucune utilité à une fonctionnalité que vous n'utilisez pas. Les comptes abandonnés sont une menace. Il est difficile de garder en tête toutes vos inscriptions, mais au moins avant de supprimer une application, allez supprimer votre compte. Cela n'empêchera pas totalement vos données d'être conservées, vendues et divulguées, mais augmentera les chances que cela ne se produise pas.

3. Dystopie pour tous ! En voilà un peu de la part de l'Internet Archive.

La futurologie extrapole les tendances actuelles dans l'avenir. Elle ne peut pas tenir compte des cygnes noirs, des guerres nucléaires, des atterrissages d'extraterrestres, de la soudaine prise de conscience de l'IA et de toutes ces choses inattendues. Mais c'est toujours très amusant, alors les gens le font quand même.

Internet Archive est un site web qui indexe et stocke des instantanés de pages web tout au long de leur histoire, afin que nous puissions comparer certains NYT en 2001 et en 2011 ou retrouver un article qui avait été supprimé ou perdu. Ils appellent ce moteur une machine Wayback. L'équipe a fêté son 25e anniversaire en créant une [machine Wayforward] (https://wayforward.archive.org/).

Le futur du WWWeb est tout aussi laid que le passé, mais pas aussi drôle et nostalgique : les popups sont partout et tout fonctionne très lentement (bien que nous ne soyons pas sûrs que cela ait été intentionnel). Certains sites - oui, des sites existent encore dans un siècle - ont été fermés en raison de la réglementation imposée par les monopolistes. D'autres ne sont pas disponibles en raison de restrictions de droits d'auteur et de raisons politiques. Vous devez présenter votre carte d'identité, votre certificat de naissance, votre bulletin de vote aux élections et six autres documents pour y avoir accès. Pour résumer, l'internet sera fragmenté, protégé par un pare-feu, payant, censuré et totalement détenu et contrôlé par les États et les entreprises.

Wayforward Machine

Internet Archive vous demande de protester contre les restrictions d'accès à l'information ou de faire une donation pour qu'ils puissent protester à votre place.

Mais nous ne pouvons pas nous empêcher de remarquer que le web n'est pas seulement rendu toxique par les restrictions. L'abondance d'informations et l'illusion de la nécessité de les absorber toutes ne sont pas moins dangereuses. Le flux constant de nouvelles, de clips, de tweets, de tiktoks, d'histoires, de compilations, de nouveaux épisodes d'émissions, de podcasts, etc. noie votre cerveau dans un tsunami de déclencheurs de dopamine, de fausses alarmes appelant à l'attention sur des choses sans rapport avec vous, de FOMO, d'anxiété et de désirs imposés. Les restrictions ne sont pas à l'origine du problème : c'est le manque de contrôle sur l'information qui l'est.

4. Une autre nouvelle fonctionnalité d'Apple vient d'exposer des applications chinoises se comportant comme telles.

Un influenceur chinois a utilisé la nouvelle fonction d'enregistrement de l'activité de l'application d'Apple dans iOS 15 publié le mois dernier et a découvert que WeChat scannait toutes les nouvelles photos des utilisateurs en arrière-plan chaque minute, même lorsque l'application n'était pas en cours d'exécution. Les responsables de Tencent Holdings, où l'application est fabriquée, ont rejeté toutes les accusations de comportement incorrect de l'application, mais ont en revanche promis de faire en sorte que l'application cesse de faire cela. Pour être juste, "l'application de messagerie QQ de Tencent et Taobao, la première place de marché d'achats en ligne d'Alibaba Group Holding" ont également été prises en flagrant délit de fouille systématique dans les photos d'un téléphone (pourquoi Taobao ferait-il cela ? La même obsession du Big Data ?).

Le type qui avait découvert tout cela a remarqué que le problème n'est pas seulement que les photos sont privées et ne sont pas destinées à être vues par des tiers et peut-être même des secondes parties. "Le scannage occupe la mémoire et consomme de l'énergie", et beaucoup, considérant la fréquence de ce processus. Eh bien, gérez les autorisations de vos applications avec sagesse et parcimonie, qu'y a-t-il d'autre à dire ?

5. L'assistant vocal de Google : entend plus que vous ne le pensez, fait plus d'erreurs que vous ne le souhaiteriez, écoutera plus et fera plus d'erreurs à l'avenir.

Google déploie progressivement une nouvelle fonctionnalité appelée "Quick Phrases" pour son assistant vocal sur les téléphones Pixel. Enfin, vous pourrez vous épargner tous les efforts que vous gaspillez en disant "Hey Google" avant de prononcer une commande. Il vous suffira de dire une commande courte comme " Répondre " ou " Décliner " pour prendre ou rejeter un appel téléphonique, " Arrêter " ou " Snooze " pour faire taire une alarme ou un minuteur, et ainsi de suite.

Pratique, n'est-ce pas ? Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ?

Nous avons déjà cité une recherche sur les faux déclencheurs : des mots et des phrases que les assistants vocaux peuvent prendre pour des commandes qui leur sont adressées. Après avoir reconnu un tel mot, ils commencent à écouter, et parfois à enregistrer et à envoyer vos paroles pour qu'elles soient analysées par des personnes. Ces échantillons sont utilisés pour perfectionner les technologies de reconnaissance vocale et pour faire qui sait quoi que le fabricant souhaite faire.

Par ailleurs, des étudiants de trois universités respectueuses ont mis au point l'année dernière un dispositif basé sur un Raspberry Pi qui analyse le trafic réseau afin de détecter les assistants vocaux qui transmettent des données audio de leur environnement à leurs serveurs. Ce gadget est censé vous alerter si vos robots serviles vous espionnent au profit de leurs vrais maîtres.

6. Mozilla a trouvé un nouvel emplacement pour une publicité, quel bonheur !

Mozilla

Les auteurs de science-fiction du XXe siècle ont imaginé des publicités affichées dans le ciel et sur la lune, injectées dans les rêves des gens et télépathiées dans leurs pensées quotidiennes. Mais même eux ne pouvaient pas imaginer des publicités dans les suggestions de recherche.

Le navigateur Firefox de Mozilla diffusera des publicités dans la barre d'adresse : il suffit de commencer à taper quelque chose pour se voir proposer une requête de recherche complémentaire, un lien parmi des résultats de recherche déjà préparés ou une suggestion dite "sponsorisée", c'est-à-dire une publicité diffusée par le moteur AdMarketplace. Cette fonction a été testée facultativement, mais il semble qu'elle soit activée par défaut dans Firefox 93.

Qu'y a-t-il de mal à cela, si ce n'est que ça augmente encore un peu plus la pression publicitaire sur votre esprit et votre psyché ? Les suggestions de recherche ont toujours été une fonctionnalité de haute technologie, les sociétés de recherche ont rivalisé pour les rendre intelligentes, personnalisées, utiles et pratiques, pour leur faire faire le travail de l'utilisateur, pour deviner ce qu'il veut et lui épargner la peine de l'expliquer au moteur de recherche. Il est triste de voir les entreprises technologiques échanger la technologie contre un énième espace publicitaire.

Anna Martynova sur AdGuard Actualités Actualités de l'industrie
19 octobre 2021
En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques
AdGuard v2.6 pour Mac : filtrage DNS, prise en charge de Apple silicon, compatibilité avec Monterey
Bonnes nouvelles ! Le filtrage DNS et la prise en charge des puces Apple silicon sont ajoutés à AdGuard pour Mac. Utilisées par dans le test bêta depuis longtemps, elles seront disponibles pour tous dés le lancement.
Un Halloween Monstrueux avec AdGuard
Cette année, nous avons préparé quelque chose de spécial : * -40% sur toutes les clefs du bloqueur de pub AdGuard (y compris les renouvellements et les mises à niveau des clefs existantes), * -60% sur les abonnements annuels de AdGuard VPN, * Et un jeu effrayant !
Début du téléchargement de AdGuard Cliquez le bouton indiqué par la flèche pour déclencher l'installation. Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Installer également AdGuard pour les appareils mobiles :