Manifest V3 montre les choses plus près qu'elle ne le sont - et ce n'est pas une bonne nouvelle

Enfin, nous connaissons les délais de l'apocalypse inévitable. Google a clarifié le calendrier d'introduction de Manifest V3. Le mois de janvier 2022 marquera la fin de toutes les soumissions de nouvelles extensions pour le navigateur Chrome qui utilisent encore Manifest V2, et en fin janvier 2023, ces extensions cesseront de fonctionner, point final.

Image par Google

Qu'est ce qu'est MV3, c'est une mauvaise nouvelle ?

Pour ceux qui ne sont pas au courant : Manifest V3 est le nom de la nouvelle API d'extension de navigateur à venir, essentiellement un vaste ensemble de modifications qui détermineront la prochaine génération d'extensions de navigateur Chrome. Nous avons déjà mentionné Manifest V3 sur notre blog à plusieurs reprises, et rarement de manière positive. L'objectif, tel qu'il est énoncé par les développeurs de Google, est de "rendre les extensions plus sûres, ainsi que plus performantes". Les préoccupations en matière de sécurité sont toujours citées comme l'une des principales raisons à l'origine de Manifest V3, avec des affirmations selon lesquelles les extensions du navigateur Chrome possèdent trop d'accès au navigateur et aux activités. Ce qui n'est pas faux : les extensions peuvent en effet faire des choses assez importantes, et pas toujours au bénéfice de leur utilisateur. Mais la solution consiste-t-elle à les simplifier ?

Malheureusement, cette "simplification" n'est qu'un début du chantier néfaste. Les développeurs de Chrome ont décidé de résoudre le problème de sécurité en privant les extensions de droits d'accès aux requêtes Web et, par conséquent, de leurs nombreuses capacités utiles. Presque toutes les extensions de navigateur telles que vous les connaissez aujourd'hui seront affectées d'une manière ou d'une autre : les plus chanceuses ne rencontreront "que" des problèmes, certaines seront paralysées et d'autres cesseront littéralement d'exister. Alors où en est l'extension bloqueuse de publicité AdGuard sur cette échelle de punition numérique ?

Manifest V3 et AdGuard

Premièrement, laissez-nous vous parler de nos projets immédiats. Nous sommes en train de remanier l'ensemble du site pour le transférer vers un nouveau moteur de filtrage plus performant. La première version bêta sera disponible très prochainement, mais il n'est pas trop tard pour nous rejoindre : il suffit d'installer notre extension Chrome bêta. Malheureusement, elle deviendra inutile après janvier 2022 pour les utilisateurs de Chrome. En revanche, les utilisateurs des autres navigateurs pourront continuer à bénéficier de tous ses avantages. Par contre, si vous êtes un utilisateur d'une application de bureau ou mobile AdGuard, pourquoi lisez-vous ceci ? Vous êtes en parfaite sécurité sans avoir à vous soucier de quoi que ce soit.

Deuxièmement, en attendant ce fameux Manifest V3, nous travaillons déjà sur un prototype d'une nouvelle extension de blocage des publicités, et laissez-moi vous dire que c'est pas facile. Manifest V3 est encore tout brut, certaines choses ne fonctionnent pas encore comme elles ont été conçues. Mais nous nous débrouillerons, comme toujours, et nous espérons que vous pourrez bientôt comparer la qualité de la nouvelle extension à celle de l'ancienne. La situation va-t-elle empirer ? Presque inévitablement, mais pas de façon excessive. Les véritables victimes de cette transition sont les développeurs de filtres. La plupart des listes de filtres sont gérées par un seul développeur, qui travaille le plus souvent gratuitement sur les filtres sur son temps libre. Il ne sera pas possible pour beaucoup d'entre eux de retravailler à eux seuls toute la liste pour la rendre conforme aux exigences du Manifeste V3. Nous avons déjà évoqué cette menace dans un de nos articles précédents.

Que se passera-t-il après 2023 ? Nous parions que Firefox conservera les extensions réalisées avec Manifest V2 dans sa boutique, pendant un moment au moins. Il y a probablement un certain point quelque part dans le futur où Mozilla passera à autre chose, quoi qu'il en soit. Et le reste des navigateurs basés sur Chromium commenceront à migrer vers Manifest V3. Même ceux qui se disent prêts à s'en tenir à MV2 et à assurer la rétrocompatibilité ne pourront pas le faire éternellement.

Une petite lueur d'espoir est représentée par le groupe de travail W3C, où les développeurs de navigateurs et d'extensions de navigateurs discutent de toutes sortes d'améliorations possibles. Cela donne au moins le sentiment d'être écoutés et entendus, mais de telles choses fonctionnent rarement rapidement. Il est difficile de savoir quand nous verrons de véritables changements positifs. En attendant, notre conseil est d'aller bloquer des publicités - on ne sait jamais quand on sera privé de cette opportunité.

Anna Martynova sur Actualités de l'industrie Bloqueur de pub AdGuard
28 septembre 2021
En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques
VPN : meilleurs exemples d'utilisation
Le VPN ne sert pas que à simuler votre géolocalisation. Il sécurise et chiffre votre connexion en protégeant vos données privées sensibles. Nous avons sélectionné certains cas où vous aurez définitivement besoin d'un VPN. Voyons voir.
AdGuard DNS réinventé
AdGuard DNS compte 14 serveurs répartis dans le monde entier, traite plus de 500 milliards de requêtes par mois et est intégré dans toutes nos applications. Mais on le réinvente en créant le serveur AdGuard DNS Privé ! Venez voir les atouts.
Le téléchargement d’AdGuard à commencé ! Cliquez sur le bouton indiqué par la flèche pour commencer l'installation. Merci d'avoir choisi AdGuard ! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!