Menu
FR

Les TV intelligentes : de la promesse de visionnage non-interrompu à un outil de publicité sur stéroïdes

Avant de parler de la technologie des téléviseurs intelligents, faisons un petit voyage dans le passé et rappelons-nous ce qu'était la télévision sans cette technologie : nous sommes au début des années 2000, votre émission préférée est diffusée, l'action atteint son point culminant, vous êtes sur le bord de votre siège.... et voilà la pause publicitaire qui gâche tout.

Il n'y avait vraiment rien que vous puissiez faire à part changer de chaîne et grommeler en sourdine. Vous vous sentiez impuissant et agacé.

Pas une boîte pour idiots …

L'arrivée des téléviseurs intelligents intuitifs à la fin des années 2000 a été une véritable gorgée d'air frais. Elle permettait aux téléspectateurs de visionner en continu ce qu'ils voulaient et quand ils le voulaient, d'écouter de la musique et même de naviguer sur le web. La seule chose à faire était d'installer une application de streaming telle que Netflix ou Hulu (la plupart des téléviseurs intelligents sont déjà équipés d'applications préchargées) et de profiter de votre contenu préféré avec un minimum de distractions et de publicités... Mais oups. Attendez.

...mais un collecteur de données intelligent

Certes, les téléviseurs intelligents ont envahi la quasi-totalité des foyers en promettant une expérience visuelle personnalisée et transparente, mais, au fond, ils ne sont pas très différents de leurs prédécesseurs plus volumineux et plus bêtes. Dès le départ, les fournisseurs de télés ont configuré leurs petits génies intelligents pour qu'ils collectent des données sur les utilisateurs afin de personnaliser les publicités et parfois de les diffuser directement sur l'écran des téléspectateurs. Pour ça, les fabricants de téléviseurs ont suivi le comportement des utilisateurs à l'aide de divers outils, portant ainsi coup à leur confidentialité.

Les téléviseurs intelligents aiment collecter vos données

Et si vous pouvez utiliser un bloqueur de publicité pour vous débarrasser des publicités sur votre PC ou votre smartphone, cela ne fonctionne pas avec les téléviseurs intelligents. Mais ne désespérez pas : il existe des solutions toutes faites qui peuvent vous aider à vous débarrasser des publicités bruyantes, même sur les téléviseurs intelligents. Par exemple, vous pouvez modifier le serveur DNS ou installer un logiciel de réseau comme AdGuard Home qui bloquera les publicités et le suivi sur tous vos appareils. Mais ne nous emballons pas et examinons d'abord de plus près le problème lui-même.

Un exemple : Vizio

La société californienne Vizio est l'un des plus grands vendeurs de téléviseurs intelligents en termes de part de marché aux États-Unis, derrière Samsung et à égalité avec TCL et LG. Selon sa page Wikipedia, l'entreprise ne se contente pas de "concevoir et vendre des téléviseurs, des barres de son", mais aussi des données sur les téléspectateurs, et de la publicité".

Plus récemment, Vizio a fait les gros titres en affichant des "publicités sautantes" sur la télévision en direct. La bannière publicitaire est apparue vers la fin du premier épisode d'une émission comique et incitait les utilisateurs à "sauter " vers un service de streaming à la demande pour continuer à la regarder. Vizio a déclaré que les pop-ups étaient "conçus pour combler le fossé entre la télévision linéaire et les services de streaming ". Certains diront qu'il n'est pas nécessaire d'être dramatique et qu'il n'y a rien de mal à voir une publicité occasionnelle de temps en temps. Cependant, nous ne sommes peut-être qu'au début de la fin.

Vizio a déclaré qu'elle travaillait avec d'autres marques et fournisseurs de contenu sur des intégrations. Traduction : préparez-vous à voir davantage de publicités. Ce qui n'arrange pas la situation, c'est que les antécédents de Vizio en matière de protection de la vie privée ne sont pas vraiment brillants.

Un dossier douteux

En 2017, Vizio a payé 2,2 millions de dollars pour régler les accusations selon lesquelles elle avait collecté des données sur des millions de ses clients à leur insu ou sans leur consentement. Selon le gouvernement américain, l'entreprise est allée jusqu'à équiper les anciens modèles d'un logiciel de surveillance en l'installant à distance.

Le système fonctionnait de la manière suivante : tout d'abord, Vizio collectait une sélection de pixels sur l'écran et les faisait correspondre à une base de données de contenu existante pour savoir ce qu'un utilisateur regardait et quand. De cette façon, le fournisseur a récolté jusqu'à "100 milliards de points de données chaque jour ".

Ensuite, Vizio a tiré profit de ces données en vendant les historiques de visionnage des consommateurs "à des annonceurs et autres ". Vizio a effectivement permis à des tiers d'identifier les utilisateurs en "facilitant l'ajout d'informations démographiques spéciales " aux données de visualisation. En d'autres termes, Vizio a partagé les adresses IP de ses consommateurs avec les agrégateurs de données qui ont ensuite trouvé une personne ou un ménage auquel elle appartenait.

Dans le cadre du règlement, Vizio a accepté de demander le consentement explicite de ses consommateurs avant de commencer à les suivre, mais peu d'autres choses ont changé.

Nous pouvons feindre le choc et la surprise chaque fois que nous voyons une autre entreprise profiter des capacités de collecte de données qu'offrent nos téléviseurs intelligents. Mais le fait est que les téléviseurs intelligents sont sur cette pente glissante depuis une décennie maintenant, et qu'ils n'ont pas l'intention de faire marche arrière.

Rien de neuf sous les étoiles

Samsung, un des pionniers de la technologie des téléviseurs intelligents, a commencé à montrer des publicités pop-up au milieu des années 2010 dans le cadre de son partenariat avec Yahoo. Dans certains cas, les pop-ups apparaissaient au milieu de l'émission et étaient injectées dans le contenu des utilisateurs, comme des vidéos personnelles.

Samsung a connu ses propres scandales liés à la protection de la vie privée à l'époque. L'ancienne version de la politique de confidentialité de Samsung avertissait que les paroles des utilisateurs, y compris les informations personnelles et autres informations sensibles, pouvaient être enregistrées et envoyées à un tiers si la commande vocale était activée. Panasonic, un autre acteur bien établi sur le marché, affiche des bannières publicitaires contextuelles depuis 2012.

Samsung et Panasonic sont peut-être des noms connus, mais le marché des téléviseurs intelligents est si lucratif que personne ne veut rater l'occasion d'en tirer profit, y compris les entreprises qui ne produisent pas elles-mêmes de téléviseurs.

L'essor de la technologie des téléviseurs intelligents a suscité un intérêt pour les lecteurs multimédias intelligents ou les appareils à la demande qui peuvent transformer un téléviseur non intelligent en téléviseur intelligent si vous les connectez à votre entrée HDMI. Parmi ces appareils, citons le lecteur multimédia Nvidia Shield TV basé sur Android, le Xiaomi Mi TV Stick, le lecteur multimédia Chromecast de Google, le décodeur d'Apple et le lecteur multimédia Roku.

Ce dernier est devenu la figure de proue de la publicité pour la télévision intelligente, qui peut aller très loin si elle n'est pas maîtrisée.

Un exemple : Roku

Roku, le plus grand système d'exploitation pour téléviseurs aux États-Unis avec 60 millions d'utilisateurs actifs mensuels, a récemment annoncé un partenariat "premier du genre " avec Walmart, le premier détaillant mondial. Dans le cadre de cet accord, les utilisateurs de téléviseurs intelligents équipés de Roku pourront acheter des produits directement à partir des publicités affichées sur leur écran. Les téléspectateurs n'auront même pas besoin de saisir les détails de leur carte, ce qui aurait été une véritable corvée avec une télécommande. Ils n'auront qu'à appuyer deux fois sur "OK" : d'abord pour passer à la caisse virtuelle, puis pour passer commande, tandis que Roku s'occupera des détails du paiement, en les saisissant depuis sa propre plateforme de paiement.

Roku en partenariat avec Walmart

On ne sait pas encore à quel moment précis une "publicité achetable " peut apparaître à l'écran - apparemment, c'est à Walmart de décider :

"Walmart est inégalé dans sa capacité à évaluer les comportements des clients et à adapter ses offres commerciales aux clients, où et comment ils veulent faire leurs achats, y compris pendant les moments de divertissement".

Un tel modèle d'achat s'accompagne de risques de sécurité évidents, semblables à ceux pour lesquels l'assistant vocal Alexa d'Amazon est devenu célèbre. Puisque les enfants ont pu acheter un camion de jouets en utilisant Alexa, alors pourquoi la même chose ne peut-elle pas arriver à Roku ? Après tout, il suffit de deux clics pour passer une commande.

En outre, le simple fait que votre boîtier de télévision se transforme en un outil de commerce électronique à part entière sans votre consentement est quelque chose que nous trouvons déconcertant. Et nous ne sommes sûrement pas les seuls.

Il ne faut pas s'étonner de ce nouvel ajout au vaste arsenal publicitaire de Roku. Roku est un pionnier dans le domaine de la publicité télévisuelle et ses clients sont habitués depuis longtemps à voir des pop-ups interactifs au-dessus des publicités correspondantes.

Mais au début de l'année, il semble que la société ait décidé de passer à l'étape suivante. Tout a commencé lorsqu'un utilisateur de Reddit s'est plaint que Roku diffusait des pop-ups pour un fabricant de lits pendant une émission sportive sans aucun rapport avec le sujet. Après que le message est devenu viral, Roku a affirmé que la publicité était un "bug " qui avait été résolu. Aucun commentaire supplémentaire n'a été fourni, de sorte que nous ne pouvons que deviner s'il ne s'agissait pas d'un essai de la nouvelle fonction d'ajout.

Que sait votre télévision et qui d'autre le sait ?

Les téléviseurs intelligents utilisent une technologie intégrée, appelée ACR (Automatic Content Recognition), pour extraire de votre écran plat des informations sur vos habitudes de consommation. Cette technologie permet à votre téléviseur de recueillir des données sur le contenu diffusé à l'écran, le nom du fournisseur, le câble, la diffusion, les programmes et les publicités. Le vendeur de votre téléviseur sait combien de temps vous passez à regarder telle ou telle émission à une date donnée, quelles chaînes vous syntonisez, si vous regardez le contenu en direct ou ultérieurement.

Si le terme ACR vous dit quelque chose, c'est à cause de Vizio dont le scandale de la collecte de données en 2017 l'a propulsé dans le domaine de la notoriété.

En plus de votre historique de visionnage, les téléviseurs intelligents peuvent collecter les identifiants des appareils, y compris l'adresse IP. Et la liste est loin d'être complète : par exemple, Roku indique qu'il peut "recevoir des informations sur le navigateur et les appareils que vous utilisez pour accéder à Internet ", y compris, mais sans s'y limiter, ses services, ainsi que le nom du réseau Wi-Fi et les données de connexion, "et des informations sur les autres appareils connectés au même réseau ". Sans aller jusqu'à vous identifier personnellement, Roku note qu'il peut "déduire des informations générales sur votre localisation et votre fournisseur d'accès à Internet " sur la base des informations qu'il reçoit sur les appareils. Dans le cas de Vizio, les données de navigation peuvent être enrichies à l'aide des "données démographiques du foyer " ainsi que des données sur les achats en ligne des consommateurs et d'autres activités sur les appareils qui partagent la même adresse IP avec la télévision intelligente.

Selon Vizio, les informations recueillies par le biais de l'ACR peuvent être partagées avec des sociétés d'analyse, des conglomérats de médias et des annonceurs. Roku déclare partager les informations avec des partenaires dont les services sont disponibles par le biais de Roku "à différentes fins", notamment pour adapter votre contenu à vos besoins et personnaliser les publicités.

Télévision moins chère = moins de confidentialité

Vous vous êtes peut-être déjà demandé pourquoi les téléviseurs intelligents surdimensionnés - une technologie assez sophistiquée - ne sont pas vraiment chers. Vous pouvez acheter le dernier modèle 65 pouces 4K de Vizio pour moins de 500 dollars, ce qui est une bonne affaire. La raison de ce soudain accès de générosité de la part des vendeurs de téléviseurs n'est pas l'altruisme. Le seul moyen pour les fabricants de téléviseurs de réduire le coût des appareils tout en améliorant la qualité de l'image est de compter de plus en plus sur les recettes publicitaires.

Et si c'est un secret, c'est un secret à peine voilé. Le PDG de Roku, Anthony Wood, a admis dès 2018 que son entreprise était dans la publicité et non dans le matériel. Il ne fait aucun doute que d'autres entreprises vivent selon ce credo, si elles ne le disent pas à voix haute.

D'accord, et qu'est-ce que je fais ?

La solution la plus radicale et la plus sûre serait de dégrader votre téléviseur intelligent un peu en le déconnectant d'Internet ou de trouver un téléviseur à écran cathodique en état de marche dans la casse la plus proche ou sur Ebay.

Un vieux téléviseur à écran cathodique dont vous ne voulez pas

Si cela ne vous dérange pas de regarder des films sur Blu-ray ou d'utiliser un câble HDMI pour connecter votre ordinateur à votre téléviseur pour le streaming, vous pouvez envisager de le faire.

Cependant, si vous ne voulez pas revenir aux jours d'antan, la meilleure option pour vous serait probablement de désactiver l'ACR. Par exemple, lorsque vous allumez un téléviseur Vizio pour la première fois, vous avez la possibilité d'activer la reconnaissance automatique de contenu - ce que vous ne devriez pas faire, à moins que vous ne vouliez donner à Vizio et aux publicitaires un accès gratuit à votre historique de visionnage. Si vous avez déjà accepté la reconnaissance automatique de contenu, vous pouvez la désactiver dans les paramètres.

Bien que les paramètres ACR puissent être enfouis dans le menu, il est possible de désactiver la fonction sur toutes les grandes marques de téléviseurs intelligents.

Il faut toutefois noter que même si l'ACR est désactivé, votre téléviseur intelligent aura toujours assez d'esprit pour collecter certaines données vous concernant, y compris potentiellement des informations sur votre localisation et les apps que vous utilisez.

Une autre option consiste à bloquer les publicités et les traqueurs en modifiant un seul paramètre de votre téléviseur intelligent, à savoir son serveur DNS. Vous pouvez utiliser l'un des serveurs DNS publics AdGuard, qui sont gratuits et faciles à configurer.

Source: YouTube/hardwin82

Si vous recherchez une solution plus avancée et plus complète, vous pouvez installer votre propre serveur AGuard Home qui couvrira tous vos appareils domestiques, en redirigeant les domaines de suivi vers un "trou noir ".

En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques
L'automne chez AdGuard : Promo Rentrée scolaire
Chaque année, nous organisons une promotion pour la rentrée des classes, et cette année ne fait pas exception. Jusqu'au 4 septembre, vous pouvez acheter n'importe quelle licence AdGuard avec une remise de 40 %, et un abonnement VPN AdGuard de deux ans avec une remise de 80 %.
Facebook, DuckDuckGo, les outils de confidentialité de WhatsApp, un piratage de Signal : le condensé AdGuard.
Un nouveau tournant dans la saga DuckDuckGo-Microsoft, Facebook divulgue des données sensibles à la police, les applications de suivi des règles font fuir des données, le roi des applications de messagerie sécurisée souffre d'une violation et plus encore dans le condensé d'AdGuard.
Téléchargement de AdGuard Pour installer AdGuard, cliquez le fichier indiqué par la flèche Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!
Installer AdGuard sur votre appareil mobile