Menu
FR

Digest AdGuard : l'IA de Microsoft sans éthique, des fuites de données des apps sur la santé mentale, anti-suivi chez Firefox qui ne plait pas à l'Allemagne

Dans cette édition du condensé d'AdGuard : Microsoft licencie son équipe chargée de l'éthique de l'IA, les plateformes de santé mentale laissent filtrer des données, Firefox étend ses protections contre le pistage, tandis que les Allemands s'opposent au contrôle du chat.

Pas d'éthique, pas de problème ? Microsoft se débarrasse de son équipe chargée de l'éthique de l'IA

Alors que Microsoft continue d'intégrer l'IA dans ses produits à une vitesse fulgurante, elle a licencié toute une équipe "éthique et sociale" qui veillait à ce qu'elle le fasse de manière responsable, a rapporté The Platformer.

Un ancien membre de l'équipe a déclaré à Platformer que si Microsoft dispose toujours d'un Bureau de l'IA responsable, les employés ordinaires n'ont souvent aucune idée de la manière d'appliquer ses principes à la réalité. Selon lui, le rôle de l'équipe chargée de l'éthique et de la société est d'expliquer ce que ces principes signifient dans la pratique et de créer des règles. Dans une déclaration à Platformer, Microsoft a nié tout changement dans son approche de l'IA.

Il est compréhensible que Microsoft veuille gagner la course à l'IA, dans laquelle il devance actuellement Google il vient de mettre à la disposition de tous son mode de recherche basé sur l'IA, Bing Chat. Mais si le licenciement d'une équipe d'éthique indique que Microsoft va se précipiter pour adopter l'IA quoi qu'il arrive, cela pourrait poser des risques pour la vie privée et la sécurité des utilisateurs. Les informations selon lesquelles Microsoft, dans une tentative de monétiser le succès du nouveau Bing, prévoit d'insérer des publicités contextuelles dans les réponses du chatbot sont également inquiétantes. Avant de prendre une telle mesure, Microsoft aurait probablement pu demander l'avis de l'équipe chargée de l'éthique, mais hélas, celle-ci a déjà été licenciée.

Better Help NOT : L'application de santé mentale a partagé des données d'utilisateurs avec Facebook

L'application populaire de thérapie BetterHelp devra payer 7,8 millions de dollars aux consommateurs pour avoir divulgué leurs informations sensibles sur la santé mentale à des annonceurs, tels que Facebook et Snapchat, sans leur consentement. BetterHelp avait promis à plusieurs reprises de ne pas partager les informations de santé privées de ses utilisateurs, sauf dans le cadre d'une thérapie, selon la Commission fédérale du commerce (FTC) des États-Unis.

La société partageait les adresses électroniques des patients et le fait qu'ils suivaient une thérapie avec Facebook, ce qui permettait au géant des médias sociaux d'"identifier des consommateurs similaires et de les cibler avec des publicités", a révélé la FTC. Les allégations selon lesquelles BetterHelp utilisait abusivement les données des utilisateurs remontent à 2020, mais l'entreprise n'a cessé de les nier. À l'avenir, BetterHelp devra obtenir le consentement explicite des utilisateurs avant de partager leurs informations personnelles.

Il est déconcertant de voir une plateforme qui vise à aider les gens à traverser des crises de santé mentale trahir leur confiance. Cela montre également que, quelles que soient les déclarations de confidentialité d'une application, rien ne l'empêche techniquement de partager les données qu'elle recueille avec des tiers. Pour vous assurer que vous êtes en sécurité, vous pouvez comparer une application de santé mentale au guide de confidentialité de Mozilla. Spoiler : BetterHelp a obtenu un score terrible dans ce guide.

Fuite des données de 3,1 millions de patients, le coupable : un pixel de suivi

On dit que quand il pleut, il pleut à verse. Une autre plateforme de santé mentale, Cerebral, a révélé qu'elle envoyait des données de patients à Facebook, Google et TikTok depuis octobre 2019 jusqu'à récemment. Cerebral est une startup de télésanté spécialisée dans le traitement des problèmes de santé mentale tels que la dépression, les troubles bipolaires, l'insomnie et l'anxiété.

Les pixels de suivi de Facebook, Google et TikTok ont été intégrés dans les services en ligne de Cerebral, ce qui a conduit à l'exposition des données personnelles de plus de 3,1 millions de personnes à des tiers. La quantité d'informations exposées sur une personne dépendait de ce qu'elle faisait sur la plateforme. Cela pouvait aller du nom, du numéro de téléphone, de l'adresse électronique et de l'adresse IP aux détails des rendez-vous et des traitements, a admis Cerebral.

L'entreprise a déclaré qu'elle avait depuis lors "désactivé, reconfiguré et/ou supprimé " les pixels. Les pixels de suivi sont de minuscules images transparentes placées sur des éléments en ligne tels que des publicités, des pages web et des courriels. Ils aident les spécialistes du marketing à mesurer les clics publicitaires et d'autres paramètres. L'affaire Cerebral est un nouvel exemple de l'attitude cavalière des prestataires de soins de santé en matière de protection de la vie privée. Une telle attitude met non seulement le prestataire de soins en infraction potentielle avec la loi sur la protection des données des patients, mais peut également coûter cher à ses clients si les données tombent entre de mauvaises mains.

Une raison de plus d'aimer Mozilla : Firefox renforce les protections contre le pistage

Ce n'est pas un secret que nous avons un petit faible pour Mozilla : après tout, elle vient de sauver les bloqueurs de publicité de la Chromacalypse. Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César. Cette fois-ci, Mozilla a fait une autre bonne action, en étendant la protection contre les cookies de suivi de son navigateur Firefox à Android.

La fonction, connue sous le nom de Total Cookie Protection (TCP), bloque le suivi intersite en "cachant" les cookies tiers à quiconque, à l'exception du site qui les a placés dans le navigateur de l'utilisateur. Cela signifie que les traqueurs ne peuvent pas voir les cookies des autres et vous montrer des publicités ennuyeuses où que vous alliez. Cette fonctionnalité est devenue une option par défaut pour les utilisateurs de Firefox sur Windows, Mac et Linux l'année dernière, et elle est enfin disponible sur les téléphones portables.

Mozilla a également annoncé que son service Firefox Relay, qui permet aux utilisateurs de cacher leur véritable adresse électronique aux traqueurs et aux spammeurs, est désormais disponible directement dans le navigateur. Sur certains sites, les utilisateurs de Firefox Relay seront automatiquement invités à se connecter avec un masque au lieu de leur véritable adresse électronique.

La messagerie de courriels éléctroniques de Mozilla sera disponible directement dans Firefox

Source: Mozilla

Mozilla a une fois de plus prouvé son souci de la protection de la vie privée. Désormais, les utilisateurs de Firefox seront protégés contre les cookies de suivi, qu'ils utilisent leur ordinateur pour surfer sur le web ou leur téléphone. De quoi ne pas aimer cela !

L'Allemagne s'oppose au projet de la Commission européenne de scanner les messages côté client

La proposition de l'UE de scanner les messages pour y détecter les contenus relatifs aux abus sexuels sur les enfants (CSAM) a fait l'objet de nombreuses critiques lors d'une audition spéciale au parlement allemand. Selon un rapport officiel sur la réunion de la commission numérique du Bundestag, le projet a été décrit par les participants comme techniquement irréaliste, "juridiquement contestable " et comme une "immense menace pour la vie privée ".

Les experts ont déclaré que la loi proposée, qui obligerait Meta, Apple et d'autres grandes entreprises technologiques à analyser le contenu des messages des utilisateurs sur leurs appareils, ne parviendrait pas à mettre fin à la diffusion de matériel de type CSAM, mais créerait seulement "une infrastructure de surveillance massive ". La loi proposée rend les entreprises technologiques responsables de trouver et d'arrêter non seulement les CSAM connus, qu'elles pourraient vérifier par rapport à une base de données de contenus interdits, mais aussi le nouveau matériel et le "grooming" dans les messages textuels. Les experts ont également souligné qu'avec un effort d'une telle ampleur, même un taux d'erreur de 1 % pourrait se traduire par des milliards de faux positifs, ce qui signifierait que des personnes innocentes pourraient être accusées.

Nous avons exprimé des préoccupations similaires. Si elle est adoptée, cette loi risque d'éroder les protections de la vie privée dans l'UE et de compromettre le chiffrement de bout en bout. En tant que grande puissance ayant une voix au Conseil de l'Europe, nous espérons que Berlin soulèvera ces préoccupations au niveau de l'UE et tentera d'empêcher l'adoption de la loi sous sa forme actuelle.

Vous avez aimé cet article ?
En téléchargeant les commentaires, vous conformez aux termes et politiques

AdGuard pour Windows

AdGuard pour Windows est plus qu'un bloqueur de publicités. Il s'agit d'un outil polyvalent qui bloque les publicités, contrôle l'accès aux sites dangereux, accélère le chargement des pages et protège les enfants contre les contenus inappropriés.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Mac

AdGuard pour Mac est un bloqueur de publicité unique conçu pour macOS. En plus de vous protéger contre les publicités gênantes dans les navigateurs et les applications, il vous protège contre le pistage, l'hameçonnage et la fraude.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

AdGuard pour Android

AdGuard pour Android est la solution parfaite pour les appareils sur Android. Contrairement à la plupart des autres bloqueurs de publicité, AdGuard ne nécessite pas d'accès root et offre un large éventail d'options de gestion des applications.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard pour iOS

Le bloqueur de publicité le plus avancé pour Safari : il vous fait oublier les fenêtres publicitaires, accélère le chargement des pages et protège vos données personnelles. Un outil de blocage manuel des éléments et des paramètres hautement personnalisables vous permettent d'adapter le filtrage à vos besoins précis.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

Extension de navigateur AdGuard

AdGuard est l'extension bloqueuse de pub la plus souple et rapide qui bloque tous les types de pub sur toutes les pages Web! Selectionnez le module AdGuard pour votre type de navigateur préféré et surfez le web en toute sécurité et sans publicité.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5

AdGuard pour Safari

Au moment ou Apple a décidé de forcer tout le monde à utiliser son SDK, les extensions bloqueuses de pub pour Safari sont entrés dans une période difficile. L'extension AdGuard doit ramener le blocage des pubs dans Safari au top.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
App Store
Télécharger
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation

AdGuard Home

AdGuard Home est un logiciel anti-pub et anti-traçage qui fonctionne au niveau du système. Une fois installé, il fonctionnera sur TOUS vos appareils, et vous n'aurez pas besoin d'installer de logiciel-client. L'essor de l'Internet des objets et l'affluence d'appareils connectés rend nécessaire le contrôle de votre réseau dans son intégralité.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5

Bloqueur de contenu AdGuard

AdGuard content Blocker éliminera toutes sortes d'annonces dans les navigateurs mobiles qui soutiennent la technologie de bloqueur de contenu, à savoir, Samsung Internet et Yandex Browser. Tout en étant plus limité que AdGuard sous Android, il est gratuit, facile à installer et offre encore de haute qualité de blocage des annonces.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
En savoir plus

Assistant AdGuard

Une extension de navigateur compagnon pour les applications pour ordinateur AdGuard. Elle offre un accès depuis le navigateur au blocage personnalisé d'éléments, à l'ajout de sites Web à la liste blanche et au signalement de bogue quelconque.
Avis des utilisateurs : 13922
4,7 sur 5
Assistant pour Chrome Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Firefox Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Edge Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Opera Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Yandex Est-ce votre navigateur actuel ?
Installer
En téléchargeant le programme, vous acceptez les termes des Conditions générales d'utilisation
Assistant pour Safari Est-ce votre navigateur actuel ?
Si vous ne trouvez pas votre navigateur, essayez l'ancienne version de l'Assistant, que vous trouverez dans les paramètres de l'extension AdGuard.
Téléchargement de AdGuard Pour installer AdGuard, cliquez le fichier indiqué par la flèche Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, faites glisser l'icône AdGuard dans le dossier « Applications ». Merci d'avoir choisi AdGuard! Sélectionnez « Ouvrir » et cliquez sur « OK », puis attendez que le fichier soit téléchargé. Dans la fenêtre ouverte, cliquez sur « Installer ». Merci d'avoir choisi AdGuard!
Installer AdGuard sur votre appareil mobile